Visuel header
Visuel header
Visuel header

LES INTERVENTIONS

RECONSTRUCTION MAMMAIRE PAR TRANSFERT DE TISSU ADIPEUX OU GREFFE GRAISSEUSE OU LIPOFILLING

La reconstruction mammaire est un procédé chirurgical qui, après l’ablation d’un sein (totale ou partielle), restaure les contours d’un sein.
La reconstruction mammaire a pour objectif de reconstituer l’image corporelle. Plus le sein reconstruit est beau et naturel, plus l’intégration dans la nouvelle image corporelle se fait rapidement et facilement.

Si nécessaire, une plastie du sein controlatéral peut être effectuée pour obtenir une bonne symétrie finale associée à une éventuelle retouche du sein reconstruit.

Il existe deux localisations de graisse chez l’Homme. La graisse intra-abdominale (autour des viscères) et la graisse sous-cutanée (sous la peau). Dans les années 1970, la lipoaspiration ou liposuction, opération qui consiste à aspirer et vider la graisse sous la peau a été décrite pour la première fois. Dès lors, les chirurgiens ont cherché à réinjecter cette graisse là où ils voulaient plus de volumes comme dans les seins ou dans les fesses. Néanmoins, cela était souvent un échec car la graisse injectée était vouée à disparaître. Il a fallu attendre 20 ans pour qu’un chirurgien américain décrive une technique avec une procédure bien définie qui permette d’avoir des résultats pérennes. C’est le Dr Sydney Coleman. Depuis les études se sont multipliés et il s’agit d’une thématique très développé au sein de notre département.

Quelque soit le nom utilisé : greffe graisseuse, injection de graisse, lipofilling, lipomodelage, etc… cette technique doit respecter certains principes pour être efficace. Ces principes sont ceux qui respectent les cellules leur permettant de survivre et poursuivre leurs cycles de vie après être prises à un endroit pour être greffées ailleurs. Le terme ‘Greffe graisseuse’ ou ‘Greffe de tissu adipeux’ semblent les plus appropriés pour décrire ce cycle.
Aujourd’hui, il n’ya pas de chirurgie esthétique ou réparatrice où l’on n’ait pas recours à une greffe graisseuse. Du fait de son potentiel régénérateur (contient des cellules souches), la graisse n’est plus utilisée uniquement pour faire du volume, mais également pour régénérer les tissus, réparer la peau et améliorer les zones de fibroses.

Cette technique s’adresse à des patientes ayant des zones graisseuses disponibles et est permet une reconstruction d’un sein de taille modérée. Il faudra plusieurs séances de greffe graisseuse afin d’obtenir un volume idéal. Cette technique est souvent associée à la réalisation d’un lambeau d’avancement thoraco-abdominal permettant de reconstruire le sillon sous-mammaire.
AVANT
APRÈS
AVANT
APRÈS
');